LE VOLONTARIAT AU TOGO AVEC ADP

Présentation et témoignages

L'ADP c'est quoi ?

L'Association pour un Développement Participatif (ADP) est une association togolaise qui organise des programmes de volontariat courts termes ("camps-chantiers") au Togo (Afrique) à l’intention de jeunes du tous horizons. Ces programmes visent à promouvoir le développement des milieux où ces camps sont organisés ainsi que l’échange culturel. Ces camps porteront sur les cours de soutien scolaire, le reboisement et l’artisanat.

Une des particularités d'ADP est le dialogue continu que son président entretient avec les villages où ont lieu les camps chantier grâce à son emploi salarié à WAOA (http://waoafrique.org/, World Association for Orphans in Afrika, une ONG visant à éradiquer l'exploitation des enfants). Il s'y rend tout au long de l'année pour suivre des enfants en situation précaire et superviser les actions de sensibilisation et d'éducation à leur égard. C'est dans ces villages qu'il connait bien qu'il propose à des volontaires étrangers ou même togolais des missions éducatives ou associatives en plus de sa mission pour WAOA.

Le président

Florencs Afiademanyo. Lui écrire.. Parcours professionnel : CV.pdf.

Témoignage d'un volontaire français

« Je suis allé au camp-chantier d'Agou Blakpa cet été 2010. Je connaissais le président, Florencs, car j'étais déjà venu au Togo par le passé (en 2006). C'était une personne en qui j'avais confiance et je me rappelais que son intégrité m'avait plu. Car il est vrai qu'au Togo le "blanc" suscite bien souvent l'envie ; les togolais peuvent être très demandeurs, et offrir éloges et privilèges à outrance pour que le blanc accepte de leur donner argent, objets de valeurs, visa pour la france etc. Finalement je n'osais plus accepter aucun service spontané ... Mais encore une fois j'ai constaté que Florencs n'était pas aveuglé par cet appât du gain. Attention, cela ne veut pas dire qu'il me fit ce chantier gratuit, cela veut dire qu'il n'a pas essayé d'obtenir de l'argent de façon détournée et pas nette. Et ainsi la confiance a pu s'installer. Lors du chantier à Blakpa, j'enseignais la Physique à de petites classes de collège. J'étais le premier blanc que ce village reculé hebergeait. Les 2 autres volontaires étaient togolais. Les autres profs étaient des jeunes du village, lycéens ou tout juste étudiants. L'accueil fût formidable, le village était très content. Les adultes étaient respectueux et les enfants curieux. La chaleur humaine était exceptionnelle. J'étais continuellement en contact avec la population : repas, fêtes, cérémonies, ballades. Les actions et les projets de Florencs m'ont semblé forts appréciés et adaptés dans tous les villages où je suis allé avec lui. Son contact avec les autorités locales était remarquable. En fin de compte, je dois dire que cette aventure fût très intense. En effet, j'ai déjà fait du volontariat avec une asso française, et je peux vous dire que l'immersion était beaucoup moins forte. Cependant je me suis senti tout de même bien encadré. Florencs a même accepté de rester 2 jours de plus pour moi à Lomé car j'avais raté mon avion ! Il est vrai que les conditions sont rudes (eau courante, électricité (parfois), litterie, air frais, viande rouge à oublier :D). Il faut s'y attendre ! Mais la chaleur humaine et l'esprit communautaire et d'entraide font oublier ça le temps du séjour. Dommage que cette association draine si peu d'européens. Sans doute parce qu'elle manque d'un relais sur place. C'est notamment dans ce but que j'ai accepté de l'aider pour son site web et de rédiger ce commentaire ;) ». Lui écrire.

Description des camps-chantiers

Les objectifs

La réalisation des travaux communautaires dans ces villages vise avant tout :

Les sites

Agou Tomegbe

Un village très touristique grâce à sa localisation géographique, Tomegbe est un village situé au pied du Mont Agou et bénéficie de forêts et de plantations. Il faut noter que cette population est une professionnelle de la danse locale très reconnue au Togo (Bobobo). Le premier chantier consistera à donner des cours de soutien en Français, Anglais, Physique et Mathématiques aux jeunes élèves du primaire et du collège.

Kebo Dzigbe

Situé sur le pic d’Agou, Kebo Dzigbe est un milieu au climat moitié tempéré moitié tropical. Le chantier de Kebo Dzigbe porte sur l’initiation à la danse locale bobobo et à la fabrication de nattes et de pots.

Agou Adame

Adame est un village près de la frontière Togo Ghana. C’est une zone à moitié sèche. Les travaux consistent à la mise en terre de jeunes plans. La population est très accueillante et sympathique.

Les modalités de participation

Les participants

Toute catégorie de personnes peut participer à ces camps chantiers sans discrimination de nationalité, de sexe, de religion, d’ethnie et de race. Les candidats à ces camps chantiers doivent avoir au moins 18 ans.

Frais de participation

Les frais de participation s'élèvent à 190 Euros (à l'exception des volontaires togolais), et seront utilisés comme suit :

Les déplacements lors du camp-chantier

L'association prend en charge le déplacement des participants étrangers de l'aéroport jusqu'au village où se déroule le camp. Une excursion lors du séjour des volontaires est aussi organisée. Le retour est à la charge du volontaire.

Les repas

Les repas sont à moitié africains et à moitié européens.

Des journées européennes et africaines sont respectivement organisées afin que chaque partie prenante puisse démontrer une spécialité de chez elle.

Durée des camps-chantiers

La durée des camps chantiers est de 21 jours (trois semaines). Le calendrier en bas de page déterminera le début et la fin de chaque camp chantier.

Langues utilisées

Le français est la langue prioritaire utilisée sur les camps chantier

Le trajet jusqu'au Togo

Les volontaires prendront les informations auprès des agences de voyage de leurs pays respectifs. Exemples : Air France, Royal Air Maroc, Brussels Airlines, Afriqiyah Airways, Air Burkina.

Accueil

Un comité de notre organisation accueillera les volontaires à l’aéroport International Gnassingbe Eyadema de Lomé.

La securité des volontaires

Chaque participant est prié de prendre les précautions nécessaires pour sa santé avant le départ. Les essentiels : contracter une assurance santé et rapatriement (entre 50 et 100 euros), se procurer un traitement de prévention du paludisme et se faire vacciner contre la fièvre jaune. De plus amples détails sur les précautions à prendre sont donnés sur cette page france-diplomatie-togo.gouv.fr, et sur celle-ci info-palu-et-vaccins-chu-rouen.fr.

Une fois arrivé, le volontaire est emmené au consulat ou à l’ambassade de son pays d’origine au Togo pour son enregistrement.

Le mot de la fin

Quelques photos prises lors des camps-chantier sont disponibles ici : photos-camps.

A la fin de chaque camp chantier, chaque participant présentera ses impressions sur la manière dont se sont déroulées les activités et fera des propositions pour les camps chantiers des années à venir.

L’Association ADP et les populations des localités dans lesquelles ces camps chantiers sont organisés vous réservent un accueil chaleureux et vous souhaitent la bienvenue au TOGO.

Planning des camps-chantiers 2011